Au programme de cette actu en bref, on retrouve la mise en place de ticket de caisse sous forme de serviette chez KFC. Liebig renforce sa communication contre les additifs, colorants et conservateurs. Le journal d’information britannique crée une campagne frappante et originale.

KFC crée des serviettes pour les mains avec ses tickets de caisse

L’enseigne de fast food a attiré l’attention avec sa nouvelle action de communication. En effet, avec cette opération, KFC a réussi à transformer une faiblesse en une force de communication. Ainsi, la marque affirme que ses produits sont tellement bons qu’on en vient à se lécher les doigts. Un positionnement fort qui érige la stratégie de communication de KFC depuis longtemps.

serviette kfc

Source : Dans ta pub

Liebig perd son E pour l’arrivée de ses nouvelles recettes sans additifs

Après plusieurs critiques des consommateurs sur les soupes industrielles de la marque, Liebig a fait le choix de s’engager à revoir les recettes de ses gammes phares pour proposer 100% d’ingrédients naturels. En effet, après l’opération #EatYourTweet, Liebig a décidé de renforcer son action de communication pour réitérer le message « Adieu additifs, colorants, conservateurs et exhausteurs de goût dans nos soupes. Adieu donc les E621, E314, E327… Adieu tous les E ! » Pour l’occasion, la marque perd donc son E dans son nom de marque et devient Libig.

liebig communication

Source : Le monde marketing

The Guardian Weekly installe des panneaux en verre à briser pour lire le journal

The Guardian Weekly, le journal d’information britannique, et l’agence Oliver s’associent pour créer la dernière campagne frappante du journal. Pour augmenter la notoriété de la marque en Allemagne, des panneaux de verre sont installés dans les rues de Berlin. Les passants sont ainsi invités à les briser avec un marteau pour accéder à l’exemplaire papier.

pub journal britannique

Source : J’ai un pote dans la com

JIF et Giphy s’associent pour trancher sur la prononciation de « GIF »

Selon le pays où l’on se trouve, la prononciation du terme « GIF » varie. Les américains préfèrent le prononcer « Guif » alors que les français, eux, le prononcent « JIF ». La marque de beurre de cacahuète JIF a donc souhaité clôturer le débat dans sa nouvelle campagne de communication. L’idée est de commercialiser un pot en édition limité et de laisser le consommateur choisir entre ces deux prononciations. Dans les magasins, les deux pots ont ainsi été placés l’un à côté de l’autre pour bien marquer la différence entre les deux.

communication gif

Source : La Réclame